APPLICATION PEINTURE SPM

Après le décapage ou le sablage de vos pièces, SPM vous propose de traiter vos surfaces avec des peintures de qualité.

SPM vous accompagne dans le choix du système de peinture le plus adapté à l’environnement d’exposition de vos pièces et à votre cahier des charges.

Nous procédons ensuite à l’application de peintures liquides.

SPM met son professionnalisme au service de vos demandes les plus simples, comme l’application d’un primaire antirouille sur une charpente métallique, jusqu’aux systèmes les plus complexes (application d’un système à 3, 4 voire 5 couches ou exigences en termes d’épaisseur des couches).

Exemples de pièces peinte par SPM : charpente métallique, cuve, benne, garde-corps, poutre, châssis, palette, support verrier, grille, portail, radiateur, tuyauterie, barres, pièces inox…

1 - Peintures liquides

2 - Peintures intumescentes

1 - Peintures liquides :

Application de peinture liquide :

Application de peintures de hautes Qualité (marques les plus renommées) dans les règles de l’art.
Le nombre de couches apprêt / intermédiaire / finition défini préalablement avec nos clients dépend de l’environnement d’utilisation du matériel tout comme la base du produit qui peut être à base Glycérophtalique, Époxy ou Polyuréthane.

Epaisseur des peintures :

Essai de traction selon norme ISO 4624 avec mesures micrométriques de l’épaisseur peinture.
SPM est capable de mener tous les essais de contrôle de la qualité des films secs de peinture exigés par les grands donneurs d’ordre et de produire les rapports de mesures et d’essais correspondants.

Découvrez aussi nos autres expertises :

Types de peintures SPM

SPM dispose d’une large gamme de Primaire et finition synthétique, époxydique ou polyuréthane

  • Mono composant
  • Alkyde
  • Glycérophtalique
  • Huile
  • Eau
  • Bi composants
  • Polyuréthanne
  • Epoxydique

Principales références en peinture industrielle utilisées par SPM.

2 - Peintures intumescentes

application de peintures intumescentes :
Objectif : La protection passive contre l’incendie
Il s’agit d’une des méthodes de protection passive contre l’incendie applicables sur des structures en acier. Non seulement, les peintures intumescentes traitent le problème du feu, mais leur aspect lisse et mince permet de conserver l’esthétique de l’ossature et de la colorer.
Il existe aujourd’hui des produits applicables sur des ossatures soumises aux intempéries et permettant d’assurer une stabilité au feu de 30 à 120 minutes (degré R30 à R120).
A partir d’une température avoisinant 200°C, les peintures intumescentes, par des transformations physico-chimiques, forment une meringue thermiquement isolante qui ralentit l’échauffement de l’acier et retarde ainsi le moment où celui-ci atteint sa température de ruine généralement comprise entre 470°C et 550°C selon les éléments.
Mise en œuvre :
S’agissant d’un produit lié à la sécurité des personnes, l’application est réalisée avec le plus grand soin en respectant les conditions indiquées dans les procès-verbaux de résistance au feu en cours de validité, les fiches techniques et les recommandations du fabricant. Ces recommandations concernent notamment la préparation de surface à effectuer en fonction du support, la nature et l’épaisseur du primaire, l’épaisseur de peinture intumescente à appliquer sur les différents éléments constituant la structure, ainsi que celle de la, ou des couches de finition.
Degré de stabilité au feu :
Temps pendant lequel un ouvrage structurel ou un élément de construction soumis à une charge déterminée assure sa fonction sans s’effondrer.
Résistance au feu :
Temps pendant lequel les éléments de construction peuvent continuer malgré le feu à assurer leur fonction dans la construction.
Commentaires
La peinture intumescente fait partie d’un système comprenant un primaire anticorrosion, la peinture elle-même et une couche de finition.
Les paramètres à prendre en compte pour déterminer l’épaisseur du revêtement sont :

  • la durée de stabilité au feu
  • le facteur de massivité des éléments à traiter
  • la température critique forfaitaire ou calculée des éléments à traiter.

Comme pour toute méthode de protection au feu des structures en acier, la méthode de prévision par le calcul du comportement des structures en acier est définie à ce jour, dans la norme NF P 92.702, l’Eurocode 3 destiné à la remplacer est encore peu utilisé.

Pour nous trouver ou nous envoyer un message, suivre notre actualité, nous suivre sur les réseaux vous inscrire à la newsletter, ou tout simplement pour nous appeler suivez ces liens :